Current Size: 100%

Version imprimable

Les valleuses

Accès insolites à la mer, les valleuses sont typiques du littoral seinomarin. Espaces naturels sensibles, les valleuses entaillent les falaises. Au XIX e siècle, elles étaient souvent utilisées par les pêcheurs à pied qui bénéficiaient d’un accès direct au bord de mer. Certaines d’entre elles, étaient pourvues de rampes ou d’escaliers pour y accéder.

Aujourd’hui, on comptabilise cinq valleuses sur le territoire du Petit Caux : la valleuse de Puys à Bracquemont, la valleuse du Val au Prêtre à Belleville-sur-Mer, le fond de Penly, la valleuse de Parfondval à Biville-sur-Mer et la valleuse du Petit Berneval à Berneval-le-Grand.

Paysages intimes de grande qualité, aventurez-vous à pied pour découvrir ces espaces :

 

La Valleuse du Val au Prêtre à Belleville-sur- Mer 

Avant d’atteindre la mer, observez les ravins qui entaillent le fond de valleuse resté boisé, l’humidité atmosphérique, l’ombre et les faibles écarts de température permettent le développement de la frênaie à scolopendre, forêt luxuriante typique des ravins cauchois.

 

La valleuse de Parfondval à Biville-sur-Mer

C’est dans la valleuse de Parfondval, que le 23 Août 1803, Georges Cadoudal, conspirateur, débarque clandestinement à Biville. Il organisa un complot contre Bonaparte, mais fut déjoué. Cadoudal fut exécuté l’année suivante.

 

La valleuse du Petit Berneval

Bordée par le « Grand ravin du fond de Morval » et celui du « Petit Berneval », la valleuse s’étend entre les communes de Berneval-le-grand et Saint-Martin-en-campagne.

La zone littorale est classée « Natura 2000 » permettant la protection du patrimoine biologique naturel dont : le chou marin, le séneçon blanc. Plusieurs espèces d’orchidées sauvages poussent dans les prairies qui surplombent les falaises. Au pied des falaises, des sources d’eau douce sont visibles entre la limite du cordon de galets et la plage de sable. La vaste étendue de sable que présente la plage est assez inhabituelle et a été appréciée par les baigneurs depuis plus d’un siècle.

Peu habitée avant le milieu du XIXème, la valleuse du Petit Berneval a vu se développer à la Belle Epoque, une petite station balnéaire où se sont promenés des peintres (Auguste Renoir, Camille Pissarro), des écrivains (Oscar Wilde, Gide, de Mandiargues), des industriels et entrepreneurs parisiens (Perret, Ducretet, Duparchy) au milieu des villas et des hôtels aujourd’hui disparus. La seconde guerre mondiale, entre occupation allemande et bombardements, a en effet profondément transformé l’aspect de cette valleuse qui reste, entre habitations permanentes et résidences secondaires, un lieu de promenades toujours apprécié.

Pour marcher sur les pas d'illustres personnages, n’hésitez pas à parcourir le GR21 entre Biville-sur-Mer et Tocqueville-sur-Eu, vous pourrez apercevoir des paysages magnifiques et contrastés le long du littoral.